fbpx

Saint-Nazaire, l’inattendue !

Dites « Saint-Nazaire », on vous répondra « Les Escales ! »

Ce festival des musiques actuelles, attirant 45 000 personnes, est devenu le symbole d’une ville parvenue en quelques années à modifier son image. À cela s’ajoute la reconquête de l’architecture monumentale et mystérieuse de la base sous-marine, où logent aujourd’hui des lieux culturels de premiers plans. Sans oublier les embellissements de la promenade de bord de mer et le pouvoir attractif de ses plages et criques, pas moins d’une vingtaine ! Celle du quartier Saint-Marc, choisie pour sa beauté par le cinéaste Jacques Tati, servit de toile de fond pour son film Les Vacances de Mr Hulot… Voilà qui mérite plus qu’une visite ! Et la découverte d’une « Ville d’art et d’histoire » où il fait bon vivre !

Une histoire connectée au monde

Il était temps de porter un regard neuf, sur cet avant-port de Nantes, dont le destin prit une toute nouvelle orientation, en 1862, avec l’inauguration de la mythique ligne transatlantique Saint-Nazaire-Veracruz, avec escale à Cuba ! Une aventure qui transforma la ville en  légendaire port transatlantique et en lieu de naissance des plus beaux paquebots du monde. Stimulée par le commerce maritime et la construction navale, la ville connut un prodigieux essor et prit des allures de petite station balnéaire : La petite Californie bretonne !

Quartier de la Havane

Le quartier de La Havane, avec ses jolies demeures Belle Époque, le démontre sans peine. La Seconde Guerre mondiale mettra brutalement fin à cet âge d’or. L’armée allemande construit dans le port une base fortifiée pour ses sous-marins, ce qui fait de Saint-Nazaire une cible privilégiée pour les alliés. La ville sera détruite à 85%. Mais elle eut l’art de panser ses plaies avec grâce. Résiliente, elle rebondit à tout va. Quinze ans plus tard, elle est à nouveau debout, reconstruite d’après les plans en damiers de l’architecte Noël Le Maresquier. Une nouvelle ville blanche, sort de terre ponctuée d’éléments architecturaux originaux, comme l’étonnante Soucoupe, des architectes Vissuzaine et Rivière et l’Eglise Sainte-Anne, conçue par Henri Demur (inscrits aux Monuments Historiques). Son centre, tourné vers l’arrière pays, est un temps coupé de son port, mais c’était avant qu’un nouveau projet d’urbanisme ne viennent reconnecter les différentes entités historiques de cette ville singulière.

La base sous-marine emblème du patrimoine nazairien

Aujourd’hui, Saint-Nazaire a entrepris de reconquérir son port et de mettre en valeur son patrimoine bâti. Au prix d’un énorme chantier d’ouverture et de réaménagements, la base sous-marine s’est fondue dans le paysage urbain et portuaire. Il faut y aller flâner, jouer avec les perspectives et traquer la lumière et l’eau. Implantée dans le bassin où accostaient les paquebots de ligne en provenance d’Amérique Centrale et des Antilles, ses dimensions sont effarantes ! Près d’un demi-million de m3 de béton ont été coulés (sur 300 m de long, 125 m de largeur et 18 m de hauteur !) pour ériger cet élément stratégique du Mur de l’Atlantique. Les 14 alvéoles furent progressivement mises en service entre 1941 et 1943.  

Saint-Nazaire - parcours Traversée moderne d'un vieux pays

Depuis une vingtaine d’années, la ville se réapproprie l’espace. Dans les alvéoles 8 à 12 percées pour recréer une vue sur le port sont venus se loger l’Office de Tourisme, le Port de tous les Voyages, Escal’Atlantic, un restaurant (Le Ponton) et une salle dédiée aux événements organisés par les associations de la ville. L’alvéole 14, chapeautée d’un dôme, abrite Le Life (Lieu International des Formes Emergentes) dédié à la création contemporaine et Le VIP consacré aux musiques actuelles avec une salle de spectacle de 500 places. Sur son toit, devenu terrasse panoramique, l’artiste Gilles Clément -à qui l’on doit les jardins du château de Blois- a conçu le Jardin du Tiers Paysage. Un lieu de « résistance » mettant en exergue la diversité écologique de l’Estuaire de la Loire, qui intègre 107 trembles, censés faire « trembler » la redoutable base !

Les paquebots transatlantiques de légende

Tandis que dans les alvéoles 6 et 7 avec Escal’Atlantic, c’est l’expérience d’une traversée transatlantique qui est proposée. La visite, de cette véritable ville flottante de 3700 m2, sur 3 niveaux, est conçue comme un voyage à bord de l’un de ces mythiques paquebots. Du luxueux hall d’embarquement à la passerelle, en passant par les cabines et l’opulente salle de restaurant, l’art de vivre de la haute société des années 30 revit, à travers malles-cabines, mobilier Art Déco et même l’argenterie sur les tables ! Non loin, le chantier naval ouvre également ses portes (visites sur réservation), pour une plongée au cœur d’un savoir-faire exceptionnel, où le gigantisme est de mise.

Paquebot en construction avec portiques

Dans le sillage des majestueux et racés liners qu’étaient le Normandie et le France, des géants des mers tels le Queen Mary II ou Harmony of the Seas, conçus pour naviguer en haute-mer par tous les temps, sortent régulièrement des chantiers navals nazairiens. Un événement suivi avec ferveur par toute la population !

Une transformation enclenchée

Autres piliers de cette métamorphose, l’œuvre gigantesque de Felice Varini, Suite de Triangles, se déploie sur les équipements portuaires, et voisine avec des graffs de street-art. Enfin, outre les nombreux festivals qui électrisent la ville, on note la qualité de la programmation du Théâtre (scène nationale) et l’accueil d’artistes internationaux au Grand Café (centre d’art contemporain). 

Place du commando et bord de mer à Saint-Nazaire

Emblématiques du renouveau qu’a connu et connaît toujours la ville, Le Garage, espace créatif innovant, et la place du Commando, nouveau lieu de rendez-vous de jour comme de nuit, ne désemplissent pas ! En corrigeant patiemment les effets de son passé, Saint-Nazaire a su se forger un destin lumineux et devenir une vibrante ville-plage et ville-port culturelle et festive !

Destination Saint-Malo Baie du Mont Saint-Michel
Saint Nazaire Renversante
Menu