fbpx
  • English

Rennes, ville foisonnante et effervescente

En tête pour la qualité de vie, Rennes profite à la fois de son identité bretonne, de son cadre accueillant en perpétuelle mutation et d’une vie culturelle foisonnante.
Voilà des années que la cité la plus passionnée de Bretagne affiche sa conception fougueuse de la vie. Architectures et créations pointues, boutiques décalées, bars acidulés, tables inventives, Rennes brasse l’énergie d’une métropole jeune et turbulente. Nulle ville ne paraît plus ouverte ! Nourrie de son histoire, de sa vitalité, de son génie et de ses contradictions. Tout ce qui lui vient de l’extérieur semble être accepté, soupesé, examiné à sa lumière, plié à son désir, taillé à sa mesure puis incorporé. Par conséquent, dresser une liste de ce qu’il y a faire à Rennes est une tâche ingrate, digne de Sisyphe, tant la ville dispose d’une quantité enviable de lieux attrayants.
La Vilaine - Rennes

L’héritage des mosaïques Odorico

Tour à tour médiévale, néo-classique ou contemporaine, à peine a-t-on arrêté un itinéraire que s’imposent de nouveaux endroits à ne pas manquer. Alors pourquoi ne pas commencer par lever les yeux et observer les pépites laissées, par une dynastie d’artistes-mosaïstes, sur les façades d’immeubles emmaillant la vie quotidienne des Rennais. En effet, les amateurs de la période Art Déco seront aux anges quand ils découvriront les splendides mosaïques réalisées par la famille Odorico (père et fils), une référence en la matière. Des Halles centrales, en passant par la piscine Saint-Georges, l’immeuble Valton, la poste République ou l’église Sainte-Thérèse, ce riche héritage Odorico est à admirer absolument lors d’un séjour dans la capitale bretonne. 

D’ailleurs, il suffit parfois de pousser la porte d’un commerce, comme l’opticien Regard-Marine (place Sainte-Anne), La Taverne de la Marine (place de Bretagne), le bar le Hibou (rue Dupont-des-Loges) ou la boutique de déco Forma Design (rue Leperdit) pour tomber sur de sublimes sols ou décors en mosaïques. Car la famille Odorico a indéniablement marqué de son empreinte la cité, et plus largement le grand ouest. 122 villes recensent des ouvrages signés Odorico, mais Rennes détient les plus nombreux et les plus beaux exemples de cette technique venue de l’antiquité et qui connut un nouvel âge d’or dès la fin du XIXe s.

Ville d’art et d’histoire

Pour soupeser cette « ville d’art et d’histoire » et sentir à quel point elle est multiple, il faut aussi aller jouir un peu des quais, de ses néo-guinguettes et des reflets de La Vilaine aperçus sous les arches des ponts. Avant de flâner dans son patchwork architectural harmonieux mêlant maisons à pans de bois, hôtels particuliers du 18e s. et constructions audacieuses. Comme Les Champs-Libres (haut lieu culturel érigé par Christian de Portzamparc), les iconiques tours jumelles aux courbes douces Les Horizons (Maillols, 1970), ou le Cap Mail conçu en 2015 par Jean Nouvel, en passant par l’école d’architecture de Patrick Berger ou le FRAC Bretagne d’Odile Decq. La ville se réinvente, tout en invitant à un voyage spatio-temporel sans heurts du XVIe au XXIe siècle.
Délibérément tournée vers l’avenir, Rennes est également à l’avant-garde des nouveautés technologiques, avec par exemple le métro automatique, dont les stations de la nouvelle ligne accueilleront des œuvres contemporaines pérennes. Partout les initiatives originales se multiplient. Et le milieu culturel n’y échappe pas : il donne du piquant à cette ville qui synthétise à elle seule la Bretagne moderne.
Destination Saint-Malo Baie du Mont Saint-Michel
Saint Nazaire Renversante
Menu